Ce que j’ai vu en août 2016

Mon défi fou cinéma

Salut les marmottons,

Ce mois ci je sui saller voir 3 film au cinéma.

Oui j’en ai profité parce que les palce était à 3,50 dans ma ville pour je ne sais plus quel événement.

Le_BGG_Le_Bon_Gros_Geant.jpg

Le Bon Gros Géant ceclui ci la bande annonce m’avait bien plus,  J’ai ris, c’est un truc de dingue, j’ai tellement aimé que je suis aller le lendemain me semble t’il acheter le livre duquel le film a été adapté.

Je suis également aller voir :

peterdragonaffiche3

Pourquoi ce film et bien j’adore les dragons, et puis c’est un Disney.

J’ai beaucoup aimé aussi, j’ai ris, pleurer et puis j’ai eu peur aussi mais c’est un très beau film.

C’est très vieux apparement.

Et pour terminer ce mois ci je sui s aller voir un autre film qui n’est pas du tout dan sle même registre.

Dans_le_noir

Pour le coup ce film là nous sommes aller le voir tard il devait être 23h je crois. Sur le coup j’ai pas trop eu peur, pourtant je suis une trouillarde, mais il était bien fait je trouve ceci dit je vérifie deux fois derriere moi la nuit maintenant et j’évite les couloir sombre .

Et vous les marmottons qu’avez vous regardé ?

La marmotte qui lit.

Ce que j’ai vu en juillet

Mon défi fou cinéma

Salut les marmottons,

Au mois de juillet je suis aller au cinéma voir :

comme des bêtes

Pourquoi ce film et bien parce que j’adore les animaux mon chéri et moi a nous 2 avons 4 chiens  2 bouledogues français, 1 anglais et 1 basset hound et comme leur race est représenté dans le film c’étais obligé…

Ce film m’a beaucoup fait rire car il nous a fait penser à nos poilus. Le basset qui marche sur ses grandes oreilles et tombe, le bouledogue qui fonce dans tout et j’en passe. Enfin bref j’ai bien ris.

Et vous les marmottons qu’avez vous vu ?

La marmotte qui lit

Scarlet

scarlet

Auteur:

Marissa Meyer

Editeur

PKJ

Pages 

478

Parution

2013

Saga

Livre 2 « les chroniques lunaire »

Résumé :

« Depuis les lointaines étoiles jusqu’aux recoins d’une sombre forêt, les destins de Scarlet et Cinder semblent liées.

Alors que l’une chercher sa grand mère mystérieusement disparue et que l’autre poursuit la quête de ses origines, la menace lunaire qui pèse sur l’humanité se renforce.

Scarlet et Cinder parviendront-elles àlui resister ?

Mon avis :

Suite à ma lecture de Cinder le livre 1 de la saga, j’étais dans l’impatience de connaitre la suite, c’est chose faite.

Là encore la couverture est canon.

On comprend très vite, dans ce tome que Marissa meyer  revisite le conte du petit chaperon rouge, là encore de façon très étonnante, mais qui m’a autant emporter que Cinder.

On suit donc Scarlet qui vit en France. C’est une jeune fille qui ne se laisse pas mal mener facilement, elle a un caractère bien affirmé, elle est du genre à enfreindre les règles ou plutôt de ne pas suivre les conseils que l’on donne, comme notre chaperon rouge, à qui on déconseille de passer par la forêt pour aller rendre visite à mère-grand mais qui le fait tout de même.

Scarlet et sa grand-mère habitent dans une ferme et vivent de leur récoltes.

  Michèle (La grand mère), ancienne pilote a été enlevé, et notre héroïne au caractère bien trempé assaie coûte que coûte de la retrouver.

Lors d’une livraison dans une auberge, peu après la disparition de son ainé, Scarlet va faire la rencontre de Loup, street-fighter, qui dit savoir comment et où retrouver sa grand mère, mais peut elle lui faire confince ? A t-elle le choix ?

Pendant que Scarlet mène l’enquête elle va croiser le chemin de Cinder, l’héroïne mi-humaine mi-cyborg du livre 1.

Dans ce récit on suit donc tout d’abord les avantures de Scarlet mais également la suite de celles de Cinder.

Pendant ce temps la menace de Levana grandit, la reine envoie ses créatures dressées a tuer tout être qui est sur terre. Un moyen de faire précision sur l’empereur Kaïto.

Kaï va t-il céder à Levana et accepter l’union par le mariage des deux peuples afin d’endiguer le fléau ?

Où tout ça était déjà calculer d’avance par la reine lunaire ?

Le mélange des deux histoire ne m’a pas déranger car elles sont liées et nécessaire à cette suite.

J’ai beaucoup aimé ce second tome et il me tarde de lire Cress, le livre 3 qui n’est pas encore en ma possession, mais le livre 4 Winter est déjà au rendez vous et m’attend bien sagement dans ma bibliothèque aller comprendre…

Un grand bravo encore à marissa meyer, si un jour je l’a rencontre cette dame je crois, je l’embrasse…

Bonne lecture à tous…

La marmotte qui lit.

Août 2016

Amour-des-livres-1060x460

Ce mois j’ai été très résonnable, mais je pense que c’est dû au fait que je me suis créée une pile à lire pour l’été.

Audrey de la chaine Le souffle des mots à lancé un groupe sur facabook, Pile à lire de l’été 2016, du coup comme je voulais réussir à en lire le plus possible,et bien je ne pensais pas trop  acheter d’autre livre.

Donc ce mois ci j’ai acheter trois livres, mais trois livres qui me faisaient le plus envie de ma wish-list.

et j’ai aussi deux nouveaux livres sur ma Kobo qui étaient gratuit, quand j’ai vu ça j’ai sauté sur l’occasion. Ce sont deux nouvelles :

Vous comprendrez que là n’ai pas pu résister…

Et vous quelles sont vos acquisitions ?

La marmotte qui lit.

Ce qui nous lie

ce qui nous lie

 

Auteur

Samantha Bailly

Edition

Milady grande romance

Pages

282

Parrution

2013

Résumé :

Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimiler… et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie « Normale », celle du bureau, des collègues et des relations simples.

Son nouveau job dans un cabinet de recrutement seble lui offrir tout cela, et plus encore.

Parmi les personnalités varièes qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre  Raphaël, chasseur de têtes et des coeurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente.

Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens…

Mon avis :

Ce roman est le 1er que je lis de cette auteure.

Mes premières impressions la couverture me plait, ce côté bohême j’adore et le résumé m’attire.

Dans ce récit on y rencontre Alice fille d’apparence tout ce qu’il y a de plus normale.

Elle a subit pas mal de décptions amoureuses qui semblent avoir été très douloureuses, en même tant quelle rupture ne l’ai pas me direz-vous !

Un beau jour suite a une nouvelle déception, ajouté à cela la perte d’un être cher, elle commence à voir des fils lumineux qui partent du « plexus solaire » des personnent qu’elle croisent. Ces fils représentent les liens qui unissent certaines personnes entre elles, d’une intensité et épaisseur plus ou moins grande selon la force du lien.

Cette idées de fils qui peut représenter les liens c’est génial.

Elle ne comprend pas ce qui lui arrive, mais finie par s’en servir pour débusquer les hommes infidèles, comme revenche, vengance à son histoire.

Alice ne se complait pas dans cette activité, qui est l’aboutie de sa propre peine, genre j’aurai aimé que quelqu’un fasse ça pour moi, elle aimerait retrouver une vie normale.

Elle va tout laisser tomber et postuler dans une entreprise de recrutement.

Comme d’habitude depuis qu’elle a developpé ce don, elle voit tous les liens de ses collègues, cette rivière de fils lumineux sauf ceux de son manager.

L’écriture alternée présent-passé et ensuite présent-futur au début j’avais du mal à suivre et puis je me suis habituée et j’ai même aimé ce concept.

Il y a certain aspects du roman que j’aurai voulu plus approfondis, comme la cause de ce don qu’elle n’avait pas avant. Un moment Raphaël et Alice mènent une enquête mais cette recherche de réponse se trouve abandonné, peut être parce que finalement le personnage n’y prête pas une grande importance.

Plus de détails sur  sur la naissance de l’amitié qui semble forte entre Alice  et Sébastien me manque quelque peu.

Malgré ces déceptions le cheminement de la reconstruction du personnage principal m’a emporté et les pages s’enchainaient et pui sla fin est arrivée, j’ai refermé le livre avec le sourire au lèvre la fin m’a fait chaud au coeur.

Je me suis attachée au x parsonnages de ce roman, mes émotions ont basculé d’un personnage à l’autre au fil de ma lecture.

Certains m’exaspéraient au début et ensuite je les appréciaient.

Mon ressenti est donc mitigé, l’histoire entre Raphaël et Alice prend le dessus par rapport à l’intrigue du don, mais malgré ces moins j’ai aimé ma lecture.

Je ne pense pas relire ce roman mais je nhésiterai pas non plus a m’orienter vers d’autre roman de l’auteure.

Notes :  3/5

Bien à vous

La marmotte qui lit