Phobos

phobosAuteur :

Victor Dixen

Edition  :

Robert Laffont

collection R

4éme de couverture :

SIX PRÉTENDANTES. SIX PRÉTENDANTS. SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER. L’ÉTERNITÉ POUR S’AIMER.

ILS VEULENT MARQUER L’HISTOIRE AVEC UN GRAND H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L’AMOUR AVEC UN GRAND A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.

Mon avis :

Comme vous avez pu le lire dans un article précédent, je me suis procuré ce livre au SLPJ 2016 de Montreuil où j’ai fais la queue pendant 2h30 pour rencontrer Victor Dixen, mais j’en suis ravis tout de même.

Ce livre j’en avais beaucoup entendu parler sur la toile et par des personnes de mon entourage qui l’on lu et on aimé alors j’ai tenté.

La NASA a été racheté par ATLAS qui décident de peupler Mars tout en se faisant de l’argent, le programme GENESIS, pour cela ils choisissent 6 prétendantes et 6 prétendants qu’ils envoient dans des capsules jumelles le CUPIDO d’un côté les filles et donc de l’autre les garçons, chaque participant a un lourd passé sur terre, personne ne les attends, ils ont tous décidé de partir pour quitter cette planète, car ont leur promet une vie meilleur avec amour, liberté et une certaine notoriété au passage.

ATLAS font de ce programme une télé réalité, chaque jour deux prétendants, une femme un homme, participeront à un speed daiting de 6 minutes.

Ils doivent fonctionner ainsi jusqu’à leur atterrissage sur Mars mais tout peut-il être aussi simple ? Savent -ils la vérité ?

Au début de ma lecture j’ai eu du mal à rentrer dans le récit mais dès le 1er chapitre on devine que le programme cache quelque chose, puis je me suis attachée à son personnage principal Léonord (Léo) qui est orpheline.

Léonord est une jeune femme meurtrie par son passé, c’est chez elle que j’ai le plus ressentie ses blessures. Elle dégage une force qui me fait envie, c’est pour cela que je l’apprécie.

Donc j’ai continué pour savoir ce qui allait se passer pour elle, et j’ai fini moi aussi par être propulsée dans cette aventure, plus je tournais les pages plus j’en voulais encore et à la fin et bah : « MINCE JE N’AI PAS LA SUITE, IL ME L’A FAUT !!! ».

Durant le roman on a envie d’être dans le CUPIDO et de les secouer, de leur dire : « Vous croyez pas qu’il y a un truc qui cloche, pourquoi vous, qui êtes au premier abord insignifiant, c’est pas un peu trop beau pour y croire ? Aller bougez vous, réfléchissez ! »

En résumé :

J’ai hâte de pouvoir avoir le tome 2, j’ai aimé ma lecture malgré un départ un peu compliqué.

Ce roman m’a angoissé par moment car j’avais peur pour Léo et maintenant j’ai peur pour les 12 personnes à bord. Ils sont pris au piège aucun retour n’est possible car ils mourront et avancer est la promesse d’une mort également, alors il faut que je sache la suite.

Note :

4/5

Et vous mes petits marmottons avez vous lu Phobos ?  En tout cas moi d’avoir enfin écrit cette chronique à ravivé mon envie de savoir la suite.

La marmotte qui lit

Un commentaire sur « Phobos »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s