Les gens heureux lisent et boivent du café

 

lghlebc

Auteur

Agnés Martin-Lugand

Editeur

Pocket

Pages

187

Parution

2013

4ème de couverture:

« Ils étaient partis en chahutant. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture.

Je m’étaient dit qu’ils étaient mort en riants. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continu de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement.

Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence.

Afin d’échapper à son entourage, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.

Mais a fuire avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper.

Mon avis:

Ce n’est pas le genre de récit auxquels je suis habitué mais j’en avais pas mal entendu parlé et donc lors du sortie shopping libraire 🙂 avec ma cousine celle-ci a fini de me convaincre et je l’a remercie.

Diane perd son mari et sa fille dans n accident de la route, vous l’aurez compris dans la 4éme, à ce moment tout s’effondre autour d’elle, elle ne sort plus de cette maison pleine de souvenir heureux de sa famille, même pas pour aller travailler, ni pour se rendre sur  la tombe de ces être cher qu’elle aime tant et qui lui manque, où chaque pièce est resté t-elle quelle depuis cette triste journée.

Elle vit dans se passé en adoptant chaque jours les mêmes rituels, elle se lève, fume, ce douche en se lavant les cheveux avec le shampoing de sa fille, enfile une chemise de son mari et ensuite met le parfum de cet homme qu’elle aime tant mais qui n’est plus là.

Durant une année elle va vivre ainsi, n’ayant que pour seule vie sociale la visite de son meilleur ami Félix.

Ce dernier ne supportant plus de voir son amie comme ça va essayer de tout faire pour la sortir de se torpeur et autant dire qu’il met du cœur à l’ouvrage, c’est un personnage qui me fait beaucoup sourire, mais qui m’agace tout de même.

Pour échapper à cet acharnement elle décide de partir seule e Irlande, voyage que son mari aurait aimer faire, pour une durée indéterminée.

Diane va donc louer un cottage sur le bord de mer, elle va faire la rencontre d’Edouard son voisin, qui est un personnage mystérieux et un tantinet désagréable est- ce que cela aussi une histoire douloureuse ?

En résumé:

C’est un roman qui se lit très rapidement, je l’ai commencé le soir et l’ai terminer le lendemain car le sommeil a eu raison de moi.

Dans ce roman poignant Agnès Martin-Lugand a réussi à me faire ressentir la tristesse, le désarroi dont est affligé l’héroïne, si bien que j’ai souvent versé des larmes et ce dès le début.

J’ai aimé ce roman même si j’aurai apprécié une autre fin, mais cette fin nous fait comprendre, encore une fois, la force de l’amour que porte Diane à sa famille.

J’ai lu qu’une adaptation en film est en cours, il me semble.

Note:

4/5

 

Bonne lecture…

La marmotte qui lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s