L’amie prodigieuse

 

20170814_212815
L’une des dernières photos que j’ai prise avec ma princesse avant qu’elle ne parte.

 L’amie prodigieuse

~~~~

Auteur

Elena Ferrante

Edition

Folio

Parution

01/01/2016

Prix

8,20

Pages

448

4éme de couverture :

«Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.» 
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. 

 

En résumé :

Nous arrivons dans les quartiers pauvres de Naple dans les années 50.

Nous rencontrons tout d’abord Elena et puis Lila dont le père d’une est portiers de mairie et l’autre cordonnier, autant dire que ces familles ne roule pas sur l’or loin de là même.

D’un côté la fillette pas cool, voir méchante (Lila) et de l’autre le calme, gentille qui cherche a avoir les meilleurs notes (Elena).

Une amitié assez particulière d’un côté destructrice mais en même temps elles se permettent mutuellement de faire face à la dur vie de leur quartier.

Elena calme et douce se fait très souvent malmener par Lila où à cause de celle-ci, mais Lila est également un pilier pour Elena.

On va suivre l’histoire de ces deux filles sur plusieurs années, de leur enfance à leur adolescence.

Les aléas de la puberté, le manque d’argent…

Ce que j’en pense :

Le début m’a semblé un peu long, mais la jolie plume de l’auteur m’a donné envie de continuer.

Je me suis laisser séduire par la force de cette amitié qui unie ces deux gamines.

Je ne sais pas trop comment expliquer ce lien.

Lila est certe par moment désagréable avec Elena, mais lorsque l’on creuse dans ce récit, on se demande si finalement elle ne le fait pas exprès pour qu’Elena dépasse ses limites et soit toujours meilleure et de plus en plus forte.

La force de cœur d’Elena est je pense nécessaire à Lila, pour aider celle-ci à surmonter son existence très compliqué.

J’ai aimé suivre les premières aventures de ses deux demoiselle ainsi que leur groupe d’amis.

Je ne peux pas encore dire si ce tome 1 est un coup de cœur, peut-être que le tome suivant m’y aidera mais pour le moment je vais attendre avant de me procurer la suite.

4.5/5

 

La marmotte qui lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s