zalim

img_0040

Auteur :

Carina Rozenfield

Edition :

Scrinéo

Parution :

2016

Prix :

16,90

Pages :

349

4éme de couverture :

Un royaume d’un autre monde, ressemblant fort à notre Norvège, est en proie à la guerre. Il invoque un démon pour l’aider à gagner, qui choisit alors un hôte humain inconnu. Cet hôte oublie son identité humaine à chaque fois que le démon se réveille et le possède, et n’a plus conscience de ses actes.

Qui est l’hôte ? Dans quel camp est-il ? Va-t-il réussir à prendre le dessus sur le démon pour le maîtriser ?

En résumé :

Arensdaal riche royaume en guerre contre Rakeshim.

Gouverner par Yalmar entouré de sa fille Elyana, sa fille adoptive Kaïa et sa fiancé Agda.

Dans les lignes armées des deux royaumes certains soldats sont de simples humains, d’autres sont des automates.

Le royaume d’Arensdaal voyant que l’ennemi gagnait du terrain décide de réveiller le monstre, qui l’avait aidé à gagner les précédente guerres, Zalim. Seulement cet entité a besoin d’un hôte humain pour vivre en dehors de l’éther, il a besoin que celui-ci soit fort afin qu’il puisse le contenir sans que la personne ne meurt en quelque minutes.

Zalim pour vivre, puise dans l’énergie de son hôte, énergie qui est consumé petit à petit jusqu’à la mort de la personne possédé. Une fois qu’il à trouvé le corps qu’il recherche et l’intègre il ne peu plus être contrôlé.

Malheureusement on ne sais pas toujours qui est la personne qui héberge Zalim.

Lorsque cette créature sort il massacre tout le monde sans distinction ce qui s’avère efficace quand il s’en prend à l’ennemi.

Les choses vont elles de nouveaux se reproduire à l’identique ?

L’hôte va t’il se laisser posséder ?

Ce que j’en pense :

Au début j’ai eu un peu de mal à entrer dans le récit mais j’ai persisté.

Je me perdais dans les personnages mais au fils des pages je m’y suis retrouvé après de  nombreux retour en arrière, ensuite j’ai pu facilement me laisser emporter.

Dans le monde de Carina, sorcières, Hommes, monstre (les monstre ne sont pas toujours ceux que l’on crois) se côtoient.

Un attachement aux divers protagonistes c’est créé Yalmar, Elyana, Kaïa, Agda, Lucia, Ederina bref tous, sauf l’ennemi bien sûr.

J’ai été surprise par les choix de l’auteur sur plein de choses, en plus de l’intrigue, j’ai vraiment apprécié.

J’avais peur de tomber dans les clichés de la futur belle-mère acariâtre, qui va prendre possession de Zalim par tous les moyens pour au final ce faire renverser par ses belles-filles, mais non !

Le mélange des genres est vraiment pas mal aussi, j’ai eu l’impression de me retrouver dans un univers médiéval mais avec un côté plutôt futuriste, j’ai franchement accroché avec le concept.

Et LA la cerise sur le gâteau contre toute attente j’aime beaucoup le personnage de Zalim.

Que dire de mieux à part que j’ai passé un super moment lecture, ce fut presque un coup de cœur.

4.5/5

La marmotte qui lit

5 commentaires sur « zalim »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s